Les agents comptent : La véritable ampleur des réseaux d’agents dans les pays chefs de file de la finance digitale

Le nombre d’agents dans un pays n’est pas seulement un bon indicateur de développement du système financier digital, il représente également une statistique fondamentale de mesure de l’accès aux services financiers. En combinant les chiffres des régulateurs avec les données collectées par l’Institut Helix, nous pouvons enfin communiquer au secteur des chiffres plus précis concernant le nombre de points de vente actifs dans cinq grands marchés : le Kenya, la Tanzanie, l’Ouganda, le Pakistan et le Bangladesh.

Concevoir des stratégies de distribution efficaces pour les services financiers digitaux

Cette étude fait état de la diversité des moyens utilisés par les fournisseurs de services financiers digitaux dans les pays en développement pour créer et gérer des réseaux de magasins de détail servant d’agents pour les services de paiement et pour la vente de comptes et de produits. Elle s’appuie sur sept études de cas qui montrent sur quels aspects les structures des canaux de distribution diffèrent et comment elles se développent sur des marchés évolutifs en fonction des objectifs stratégiques d’institutions diversifiées. Ce document vise à aider les fournisseurs à comprendre les considérations stratégiques associées à la conception d’un réseau d’agents et les différents modèles actuellement utilisés sur le marché. Il démontre également la nature dynamique des réseaux d’agents et montre comment certains acteurs ont assuré leur croissance dans le temps.

Transactions OTC : tremplin pour le digital ou voie sans issue ?

À la fois jeune et dynamique, le secteur de la finance digitale innove constamment pour résoudre les problèmes auxquels il est confronté au fur et à mesure de son développement. L’un des sujets de discussion actuels porte sur les transactions réalisées par des agents au guichet (OTC, pour over the counter en anglais). La prestation de services de transactions mobiles par agent soulève un certain nombre de questions car elle pourrait limiter l’évolution des produits, réduire la rentabilité des fournisseurs et favoriser les transactions non enregistrées, qui présentent un risque en termes de blanchiment d’argent et de financement du terrorisme. Dans ce rapport, nous avons cherché à examiner ces questions de plus près et, à l’aide des données de l’Institut Helix, d’InterMedia et de la GSMA, à fournir une perspective analytique sur les avantages et les inconvénients du modèle OTC.

Accélérateur de réseaux d’agents : Rapport pays – Zambie 2015

Le programme Accélérateur de réseaux d’agents (Agent Network Accelerator – ANA) identifie les facteurs responsables du succès ou de l’échec de réseaux d’agents à travers le monde. La recherche effectuée dans le cadre du programme en Zambie porte sur les facteurs opérationnels déterminants pour la bonne gestion d’un réseau d’agents, en particulier : la structure du réseau ; la qualité du service ; le contrôle et la conformité ; l’efficacité opérationnelle du réseau ; et la rentabilité de l’agent.

Inclusion financière et nouvelles technologies – Développement de produits fintech pour les marchés à faibles revenus

Ce document est conçu pour aider les fintechs pionnières à comprendre les stratégies spécifiques de gestion financière utilisées par les personnes à faibles revenus dans les pays en développement. Il est destiné à servir d’outil aux fournisseurs de services financiers pour les aider à concevoir des produits financiers appropriés susceptibles d’être régulièrement utilisés par les personnes exclues des services financiers ou mal servies.

Offrir des services financiers digitaux qui ont du sens pour les utilisateurs : Étude des pratiques et instruments de gestion financière en Côte d’Ivoire

Bien que le marché de la finance digitale soit en pleine croissance en Côte d’Ivoire, le taux d’activité des souscripteurs reste faible. Les clients n’utilisent pas les services financiers digitaux parce que l’offre actuelle ne répond pas à leurs pratiques de gestion financière et leurs besoins. L’étude porte sur l’une des causes identifiées du faible taux d’activité des utilisateurs des services financiers digitaux.

Accélérateur de réseaux d’agents : Rapport pays – Sénégal 2015

Le programme Accélérateur de réseaux d’agents (Agent Network Accelerator – ANA) identifie les facteurs responsables du succès ou de l’échec de réseaux d’agents à travers le monde. La recherche effectuée dans le cadre du programme au Sénégal porte sur les facteurs opérationnels déterminants pour la bonne gestion d’un réseau d’agents, en particulier : la structure du réseau ; la qualité du service ; le contrôle et la conformité ; l’efficacité opérationnelle du réseau ; et la rentabilité de l’agent.

Étude des fintechs pour concevoir un laboratoire de l’inclusion financière

Ces dernières années, l’Inde a connu un développement rapide et à grande échelle d’outils technologiques qui offrent des services à l’ensemble de la population. La présente étude a été réalisée pour permettre aux parties prenantes intéressées par les services financiers fondés sur la technologie de mieux comprendre les besoins financiers des communautés défavorisées, leurs compétences technologiques et l’écosystème d’assistance aux fintechs en Inde. Cette démarche a pour but d’orienter des interventions visant à améliorer l’accès et l’usage de produits et services financiers adaptés afin de parvenir à une véritable inclusion des communautés défavorisées.