Transactions OTC : tremplin pour le digital ou voie sans issue ?

Anup Singh, Graham Wright and Mike McCaffrey, juillet 2016

À la fois jeune et dynamique, le secteur de la finance digitale innove constamment pour résoudre les problèmes auxquels il est confronté au fur et à mesure de son développement. L’un des sujets de discussion actuels porte sur les transactions réalisées par des agents au guichet (OTC, pour over the counter en anglais). La prestation de services de transactions mobiles par agent soulève un certain nombre de questions car elle pourrait limiter l’évolution des produits, réduire la rentabilité des fournisseurs et favoriser les transactions non enregistrées, qui présentent un risque en termes de blanchiment d’argent et de financement du terrorisme.

Dans ce rapport, nous avons cherché à examiner ces questions de plus près et, à l’aide des données de l’Institut Helix, d’InterMedia et de la GSMA, à fournir une perspective analytique sur les avantages et les inconvénients du modèle OTC. Cette analyse nous permet de proposer des recommandations sur la gestion de l’approche OTC à l’avenir. Pour commencer, nous présentons une typologie simple des différents types de transactions OTC pour établir une terminologie commune pour la discussion. Nous nous penchons ensuite sur les différentes questions soulevées par le modèle OTC. Dans la troisième section, nous expliquons pourquoi, selon nous, certains types de transactions OTC devraient être considérés comme un tremplin vers l’adoption et l’utilisation des comptes de transactions mobiles. Enfin, nous présentons nos conclusions et recommandations pour faire avancer le secteur, en nous appuyant sur les données présentées et certains des nouveaux développements dans ce domaine.