Dominique Béssé, une promotrice du genre passionnée

Par kate Assi Okoué, Mars 2022

Dominique Béssé est cadre maritime au Port Autonome d’Abidjan. Passionnée par l’égalité des genres, elle joue un rôle de premier plan dans le renforcement et le regroupement d’organisations de femmes.

En effet, Dominique est  la présidente de la Fédération des Organisations Féminines pour le Développement (FOFEDES) de Songon, localité dont elle est originaire en Côte d’Ivoire. La fédération a vu le jour en février 2019 et compte à ce jour 22 associations de femmes. Elle œuvre pour l’autonomisation des femmes et des filles de Songon, la responsabilisation de celles-ci dans tous les secteurs d’activités et leur contribution dans la prise de décision pour le développement de leur communauté. Plus précisément, il s’agit de promouvoir l’esprit d’unité, de cohésion, d’entraide et de solidarité entre les femmes; Lutter pour la promotion et la protection des droits des femmes en général; Lutter pour la diffusion d’une culture de paix et de partage des valeurs républicaines; Aider au renforcement des capacités des femmes pour un mieux être; Concevoir et mettre en œuvre des projets de développement ; Rechercher les moyens nécessaires à l’autonomisation des femmes ; Œuvrer pour l’épanouissement sous diverses formes de la femme ;Susciter la pleine participation des femmes au processus de développement de Songon; Servir de cadre approprié à des actions de lobbying auprès des autorités compétentes pour la promotion des femmes de Songon tant sur le plan national, régional et international et enfin œuvrer pour les échanges intercommunautaires

En tant que championne de l’égalité des genres, Dominique agit comme un lien clé entre la FOFEDES et les organisations qui promeuvent le genre en Côte d’Ivoire telles que le ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfance, le secrétariat d’État chargé de l’autonomisation des femmes, ONUFEMMES et d’autres organisations qui luttent pour l’autonomisation des femmes.

La FOFEDES organise plusieurs activités, notamment des campagnes de sensibilisation à des maladies comme le cancer du sein, des distributions de kits scolaires et dons en natures, des sessions de formations. Les femmes sont formées à l’entrepreneuriat pour les aider à mener des activités génératrices de revenus. Elles reçoivent une formation de base en comptabilité, ce qui leur permet d’apprendre à gérer leur budget, épargner et aussi investir.

Dans les premiers temps de COVID-19, la fédération a mené des actions de sensibilisation auprès de toutes les associations qui en dépendent afin d’assurer le respect des mesures barrières, ceci pour lutter contre la prolifération du virus.

« Gérer une association avec autant de femmes n’est pas facile. Les associations se heurtent à divers obstacles lorsqu’il s’agit de rassembler des femmes et de les diriger dans une association. Par ailleurs, réussir à faire vivre ces associations pendant au moins deux ans est un énorme défi. » déclare Dominique.

Pour surmonter ces difficultés, la sensibilisation et la proximité avec les femmes sont les meilleurs atouts, selon elle.

Les femmes de Songon placent de grands espoirs dans la FOFEDES. C’est leur voix collective. Elles espèrent voir leurs projets se réaliser, être entendues par les décisionnaires. C’est pourquoi Dominique et son équipe ne ménagent aucun effort pour faire des désirs et rêves des femmes de Songon , une réalité. Cela passe par la recherche de financements et partenariats.