Les jeunes entrepreneurs ont-ils besoin de nouvelles compétences dans un monde numérique qui évolue rapidement ?

Par Rocky Abdoul Milingita et Ritika Sah, Mars 2022

Le COVID-19 a provoqué de nombreux confinements et restrictions ayant un fort impact sur  les relations sociales, ce qui a entraîné une utilisation accrue de la technologie et des outils numériques dans le monde entier. Aujourd’hui, nous ne pouvons parler de l’écosystème entrepreneurial sans commencer par nous pencher sur les défis que les entrepreneurs rencontrent en raison de ces nouvelles  restrictions.

D’ici 2030, des compétences numériques seront essentielles pour 50 à 55 % des emplois au Kenya, 35 à 45 % en Côte d’Ivoire, au Nigeria et au Rwanda, et 20 à 25 % au Mozambique et les compétences numériques de base représenteront environ 70 % de la demande, tandis que les compétences numériques non liées aux TIC et de niveau intermédiaire ne représenteront que 23 % de la demande.

Importance des compétences numériques dans l’entrepreneuriat jeune

Les jeunes entrepreneurs sont essentiels au développement social et économique d’un pays. Selon le rapport de la Banque africaine de développement, 10 à 12 millions de jeunes entrent sur le marché du travail chaque année, mais seuls 3 millions obtiennent un emploi salarié. Par conséquent, il est essentiel d’encourager l’esprit entrepreneurial chez les jeunes.

Quatre dimensions principales de compétences  se distinguent pour les entrepreneurs :

● Les compétences techniques nécessaires à la création du produit ou du service de l’entreprise,
● Les compétences managériales essentielles à la gestion et à l’administration quotidiennes d’une entreprise,
● Les compétences entrepreneuriales permettant de reconnaître les opportunités économiques et d’agir efficacement sur celles-ci,
● Les compétences de maturité personnelle comprenant la conscience de soi, la responsabilité, les compétences émotionnelles et les compétences créatives.

Depuis le début du COVID-19, le visage de l’entrepreneuriat a changé. Alors que la technologie se développe pour devenir une partie intégrante de notre vie quotidienne, les jeunes entrepreneurs doivent renforcer leurs compétences numériques.

Après l’apparition du COVID-19, des tendances différentes sont apparues :

– Tendances sociales : Après le COVID-19, les interactions humaines ont sensiblement été modifiées. 4,7 milliards de personnes dans le monde utilisent désormais Internet, tandis que 4,1 milliards de personnes possèdent au moins un compte sur les réseaux sociaux. Les bases d’utilisateurs ont enregistré une croissance respective de 7,4 % et 12,3 %, en 10 mois à partir de 2019 (octobre 2020).

Tendances technologiques : La dépendance à la technologie s’est accrue et le COVID-19 a modifié notre façon de vivre et de travailler. Ces changements ont entraîné une explosion des nouvelles technologies et de l’innovation, obligeant les entreprises à s’adapter ou à disparaître rapidement.

Tendances en matière de connaissances : L’enseignement en ligne est souvent le canal privilégié pour l’éducation et la formation, en raison de l’immobilisation.

– Tendances du marché : Le commerce électronique a révolutionné la façon dont les clients interagissent sur le marché. Certains pays ont atteint une croissance de 7% dans ce secteur, alors que le taux de croissance moyen se situe généralement autour de 1%.

– Tendances financières : Une plus grande adoption des services financiers numériques (SFN) a facilité l’accès aux produits financiers. Un rapport de politique générale de la Banque mondiale indique qu’au moins 58 pays en développement ont utilisé les paiements numériques pour l’aide et les subventions de COVID-19.

Ay vue de l’évolution de ces différentes tendances, il est impératif que les jeunes entrepreneurs acquèrent de nouvelles compétences pour rester pertinents.

Les compétences numériques et leurs applications

Les compétences numériques représentent la capacité à utiliser des appareils numériques, des applications de communication et des réseaux pour accéder à l’information et la gérer.  Aujourd’hui, avoir des compétences numériques s’impose à nous. Il est important que les jeunes entrepreneurs aient ces compétences et les intègrent rapidement dans leur entreprise au risque d’être obsolète dans une ère en constante évolution.  D’ailleurs, une étude récente de l’OIT suggère que les nouvelles technologies dans les entreprises améliorent leur capacité à accroître la productivité, à créer des emplois, à réduire la pauvreté et à promouvoir le développement local.

Les outils de compétences numériques peuvent être classés en trois catégories : compétences numériques de niveau débutant, intermédiaire et avancé. ( voir tableau 1 )

Pour rendre la formation aux compétences numériques plus efficace, MicroSave Consulting (MSC) fort de plus de 15 années d’expérience dans le domaine propose plusieurs conseils:

– Commencer par les bases : Commencer la formation par les bases des compétences numériques et passer progressivement aux compétences intermédiaires et avancées en fonction des besoins de l’entreprise.

– Utiliser des programmes de formation en capsules : Créer ou gérer une entreprise prend du temps, il est donc essentiel de diviser un module de formation en courtes capsules pour assurer une meilleure utilisation du temps des entrepreneurs. MSC, par le biais de son organe de formation, l’Institut Helix, a développé une formation avec le soutien de la Fondation Mastercard, intitulé « Se lancer dans l’entrepreneuriat ». Cette formation en ligne en mode autodidacte  est dispensée sur son système de gestion d’apprentissage (LMS), Litmos.

– Rendre la formation pertinente pour les entrepreneurs : Utiliser des outils de visualisation pour faire comprendre aux entrepreneurs la pertinence de la formation aux compétences numériques pour leur entreprise ; utiliser des images pertinentes et percutantes ainsi que la langue locale pour guider les utilisateurs dans les activités interactives.

– Proposer un apprentissage intuitif : Inclure des éléments de gamification dans l’apprentissage interactif ; gamifier la progression à travers les modules, afin que les apprenants soient motivés tout au long du processus ; encourager les apprenants à obtenir une certification et mettre en avant les opportunités de mentorat.

– Se concentrer sur le changement de comportement : Ancrer la conception sur le comportement souhaité et la voie à suivre pour passer du comportement actuel au comportement entrepreneurial.

– Fournir une assistance initiale : Les utilisateurs ont initialement besoin d’être guidés, mais ils peuvent rapidement commencer à appliquer les leçons. C’est pourquoi une prise en main initiale est essentielle pour jeter les bases de la formation et renforcer la confiance dans cette dernière.

– Utiliser un téléphone, une tablette ou un ordinateur : La formation doit être dispensée à l’aide d’un téléphone, d’une tablette ou d’un ordinateur afin de maximiser l’adoption de ces compétences numériques.

La figure 2 montre les différentes astuces pour rendre la formation aux compétences numériques efficace.

L’ approche MSC de la mise en œuvre d’un programme de compétences numériques

Une étape essentielle pour favoriser les compétences numériques chez les jeunes entrepreneurs consiste à mettre en œuvre un programme de manière efficace. Les programmes de compétences numériques peuvent être dispensés par différents moyens:

Programmes de formation en ligne : Ils utilisent des moyens numériques pour améliorer les compétences et les capacités des apprenants. Ce mode de prestation offre un bon rapport qualité-prix et est évolutif ; cependant, il offre des relations interpersonnelles limitées. L’efficacité de la prestation des formations en ligne dépend du niveau de motivation de l’apprenant et de la conception du cours et des outils de prestation appropriés.

– Programmes de formation en présentiel : Les programmes de formation en présentiel sont très efficaces, mais leur coût est relativement élevé.

Le modèle Phygital (physique+numérique) :  Cette approche de MSC consiste à concevoir et à proposer des programmes de formation numérique qui concilient portée, efficacité et coût de la formation. Le programme de formation phygital associe la formation en présentiel à l’intégration de moyens d’apprentissage numériques. Le programme d’éducation financière de MSC pour les réfugiés et la communauté d’accueil pour le PNUD en Tanzanie a combiné des approches phygitales. Le programme couvrait l’argent mobile (mobile money) et les services financiers formels, les groupes d’épargne et la gestion de l’argent. A MSC, nous encourageons l’utilisation d’un modèle phygital de prestation pour de tels programmes de formation afin de donner aux jeunes entrepreneurs les moyens d’un apprentissage durable.

Figure 3 : Le modèle Phygital

Les jeunes entrepreneurs doivent être soutenus pour réduire le déficit de compétences numériques

Les économies émergentes ont besoin de jeunes entrepreneurs doués pour le numérique afin de construire des économies numériques solides. En améliorant les compétences numériques des jeunes entrepreneurs pour transformer leurs entreprises nouvelles et existantes, nous contribuons à accroître leur productivité et leurs possibilités d’emploi. Le gouvernement et les organismes de financement ont un rôle essentiel à jouer dans la réduction des lacunes en matière de compétences numériques chez les jeunes entrepreneurs en introduisant des cours de renforcement des compétences numériques.

MSC a travaillé avec des institutions comme Expresso pour améliorer l’approche d’incubation en fournissant une formation et un soutien aux jeunes entrepreneurs en herbe, leur permettant ainsi de développer des solutions innovantes. Dans le cadre de ce partenariat, plusieurs activités ont été réalisées notamment l’identification de mentors et des mises en relation avec de jeunes entrepreneurs, des séances de coaching, des bootcamps pour les startups et les jeunes, et l’identification de la segmentation de la clientèle. Ce programme a bénéficié à près de 200 jeunes au Sénégal.  Plus de détails sur nos travaux et efforts en faveur des jeunes peuvent être retrouvés ici.