Repenser les modèles de services financiers digitaux pour relever le défi des big data

L’émergence des sociétés fintech s’apprête à bouleverser le paysage des services financiers digitaux. Certains de ces acteurs ont déjà commencé à perturber le secteur, notamment sur les marchés des BRICS, et d’autres se préparent à le faire. Les fournisseurs de services financiers digitaux (opérateurs de réseaux mobiles, banques et tiers) doivent se préparer à cette nouvelle donne afin d’être en mesure de concurrencer ces nouveaux entrants ou de collaborer avec eux le moment venu. Cette synthèse résume les principales réflexions et recommandations développées dans le rapport d’Annabel Schiff et Mike McCaffrey, Redesigning Digital Finance for Big Data, MicroSave/Helix, mai 2017.

Les marchés sont-ils prêts pour l’interopérabilité des services de transactions mobiles ?

L’interopérabilité des services de transactions mobiles offre potentiellement de grands avantages pour l’écosystème dans son ensemble. Son intérêt pour les consommateurs est évident. Elle se traduit par un niveau d’adoption accru, des volumes de transaction plus élevés et une plus grande rapidité de circulation de l’argent dans l’écosystème – autant d’effets avantageux pour les prestataires de services.

Des services OTC aux comptes mobiles : le parcours d’Easypaisa

Cet article a pour objet de présenter les stratégies qui ont aidé Easypaisa, un service de transactions mobiles de Telenor Pakistan et Tameer Micro Finance Bank, à accroître dans des proportions impressionnantes le nombre de ses comptes mobiles, même si ceux-ci sont souvent masqués par le recours aux services OTC. Nous espérons ainsi offrir des enseignements utiles aux prestataires de services financiers digitaux qui souhaiteraient faire de même.

Démontrer le potentiel économique des femmes agents

Quel est le niveau de représentation des femmes dans les réseaux d’agents ? Comment se situent-elles par rapport à leurs homologues masculins ? À quelles contraintes spécifiques sont-elles confrontées ? Comment les prestataires peuvent-ils s’assurer que les femmes réussissent dans cette fonction, comme le suggère les études qualitatives ?

Microfinance pour l’eau et l’assainissement: opportunités et défis pour les institutions de microfinance.

A ce jour, 2,4 milliards de personnes dans le monde n’ont pas accès à des installations d’assainissement améliorées et 663 millions de personnes n’ont pas accès à de l’eau potable de qualité. L’accès à des infrastructures et à des services d’eau, d’assainissement et d’hygiène (WASH) qui soient sûrs et abordables, est essentiel pour une amélioration de la qualité de vie des personnes.
L’accès à l’eau salubre, à l’assainissement et à l’hygiène est d’ailleurs partie intégrante des objectifs de développement durable des Nations Unies.