Communautés, Institutions de microfinance et Coronavirus

Ensemble, elles peuvent gagner le combat. MSC a développé une série de bandes dessinées conversationnelles pour les institutions de microfinance (IMF) afin d’informer les membres de leur personnel de première ligne sur les mesures de sécurité à prendre pendant la pandémie de COVID-19. Ces bandes dessinées ont été personnalisées pour différentes géographies.

L’évolution de l’économie de la plateforme agricole

Quand en décembre 2019, l’épidémie du nouveau coronavirus apparaissait en Chine, personne n’imaginait qu’en mars 2020, le monde et les activités économiques seraient à l’arrêt. Les mesures prises pour lutter contre cette épidémie devenue pandémie ont sonné l’arrêt de certaines activités. Dans la longue liste des fermetures, les points de transfert d’argent prennent une place de choix et constituent un handicap pour les populations habituées à faire des opérations de cash-à-cash. Ces mesures bouleversent les habitudes et laissent les migrants ou leur famille sans repère. Comment le digital apporte-t-il des alternatives intéressantes, et constitue-t-il une opportunité de partenariats entre les services de transfert d’argent, les gouvernements et les FinTechs du secteur ?

Les jeunes femmes ambitieuses des groupes d’entraide peuvent-elles devenir des agents de changement au sein de leurs communautés ?

MSC a recueilli les réponses à une enquête qualitative réalisée auprès de participantes à des groupes d’entraide représentant différentes tranches d’âge, comprenant des jeunes (18 à 29 ans), des femmes d’âge moyen (29+ à 45 ans) et des femmes plus âgées (45+ ans). Des différences ont été identifiées en fonction des tranches d’âge. Les jeunes membres des groupes d’entraide se distinguent par leur optimisme et leur volonté de rechercher de nouvelles opportunités. Elles sont plus enthousiastes à l’idée d’explorer de nouvelles opportunités et ont accès aux technologies digitales qui les exposent à de multiples sources d’information.

COVID-19 : Quel est l’effet de la distanciation sur le transfert d’argent ?

Quand en décembre 2019, l’épidémie du nouveau coronavirus apparaissait en Chine, personne n’imaginait qu’en mars 2020, le monde et les activités économiques seraient à l’arrêt. Les mesures prises pour lutter contre cette épidémie devenue pandémie ont sonné l’arrêt de certaines activités. Dans la longue liste des fermetures, les points de transfert d’argent prennent une place de choix et constituent un handicap pour les populations habituées à faire des opérations de cash-à-cash. Ces mesures bouleversent les habitudes et laissent les migrants ou leur famille sans repère. Comment le digital apporte-t-il des alternatives intéressantes, et constitue-t-il une opportunité de partenariats entre les services de transfert d’argent, les gouvernements et les FinTechs du secteur ?

Services financiers formels et travailleurs informels : comment les services financiers peuvent-ils fonctionner pour la gig economy ?

La pénurie d’emplois formels représente une source de frustration croissante pour les jeunes du Kenya, les poussant souvent à se tourner vers le secteur informel. La pandémie de COVID-19 aggrave encore plus la situation. Comment résoudre les problèmes liés à l’emploi informel, tels que la faiblesse des revenus, la précarité du travail et la difficulté d’accès aux services financiers ? L’économie de plateforme est une solution qui permet aux travailleurs informels de bénéficier des avantages de l’économie formelle.

Comment assurer les jeunes travailleurs de la gig economy

Comment concevoir des produits de micro-assurance adaptés pour les travailleurs à la tâche ? La pandémie actuelle de COVID-19 fait ressortir la forte vulnérabilité de la sécurité d’emploi et de la protection sociale des travailleurs indépendants. Avec le soutien de la fondation MasterCard, MSC a participé au développement et à la distribution de produits de micro-assurance destinés aux travailleurs indépendants.

Micro et petites entreprises : la pandémie va-t-elle sonner le glas de leurs activités ?

MSC a lancé un projet de recherche en trois étapes dans huit pays d’Asie et d’Afrique afin de comprendre la nature et l’étendue de l’impact de la pandémie de COVID-19 sur les micro et petites entreprises. Cette recherche permettra de recueillir des données pour orienter les décideurs politiques dans la conception d’un soutien à court, moyen et long terme pour ces micro et petites entreprises. Elle fournira également aux institutions financières ciblant les MPE et à leurs investisseurs des informations utiles pour repenser les stratégies commerciales afin de mieux répondre à l’évolution des besoins de ces entreprises. Les premiers résultats de nos recherches fournissent des indications importantes que les décideurs politiques et les autres parties prenantes devraient prendre en compte dans la préparation du rétablissement et de la relance.