Crise du COVID-19: impactés mais pro-actifs, les jeunes contre-attaquent par l’innovation

Selon l’OIT, la baisse du temps de travail au deuxième trimestre 2020 devrait être nettement pire que prévu. Les estimations de l’OIT révèlent qu’à l’échelle mondiale, le premier mois de la crise a abouti à une baisse des revenus des travailleurs informels de 60 pour cent. La baisse attendue en Afrique est la plus forte, 81 pour cent. En effet, la croissance Africaine est fortement ralentie, particulièrement dans l’Union Economique et Monétaire de l’Afrique de l’Ouest (UEMOA), zone dynamique de la région. La demande extérieure est en berne, les chaînes d’approvisionnement sous tension, et les productions nationales ralenties. En autre conséquences, la lutte contre l’employabilité s’annonce longue et difficile.

Agents de transactions financières : en « première ligne » et pourtant peu soutenus

Nos recherches en cours montrent que les agents de transactions financières sont confrontés à des défis sans précédent dans le contexte de la pandémie de COVID-19. Cet article se penche sur l’expérience et le comportement des agents dans huit pays et étudie les moyens de les soutenir par le biais de politiques adaptées, alors que la maladie fait rage dans le monde entier.

Le rôle des agents de services financiers digitaux pendant la crise du Covid-19

Dans le cadre des programmes de recherche sur l’impact de la crise du Covid-19, nous avons utilisé notre expérience et nos plateformes pour analyser la situation des agents de transactions mobiles et agents bancaires sur le terrain au Kenya. Nous voulions comprendre comment ils faisaient face aux fermetures et aux couvre-feux, aux mesures de distanciation sociale et d’hygiène, et à la réduction des horaires d’ouverture des banques. Nous voulions aussi savoir comment évoluaient les flux de trésorerie, si l’accès aux liquidités devenait problématique et ce que ressentaient les agents qui se retrouvaient en première ligne du système bancaire digital dans cette période de crise.