La prestation de la qualité au niveau des services financiers : la redéfinition du service à la clientèle

Regardons les choses en face : nous avons tous eu à un moment donné des problèmes avec notre banque ou notre prestataire de services financiers ; il y a eu des moments où lors d’un entretien avec un chargé du service client nous étions insatisfaits des réponses données. Il y a quelques années, ce défi a poussé mes collègues et moi-même à croire qu’il y a un problème fondamental avec la façon dont les institutions financières réagissent aux problèmes liés au service. La formation du personnel lui permet d’avoir une attitude appropriée pour répondre aux clients mais ils sont souvent incapables de résoudre le problème de fond et bien sûr c’est ce qui fait que le problème persiste. Le défi fondamental n’est pas de répondre gentiment aux clients, mais de résoudre les causes profondes du problème.

Finance digitale responsable

La Finance Responsable signifie par définition offrir des services financiers de manière responsable, transparente et éthique. Les acteurs de l’espace « finance digitale » devraient tirer des leçons du secteur financier en matière de « services responsables », afin de prévenir les conséquences néfastes des fraudes et des risques.

La microfinance pour l’eau et l’assainissement : opportunités et défis pour les IMF

Pourquoi utiliser la microfinance pour le financement de l’accès aux services liés à l’eau portable et abordable, l’assainissement ainsi que l’hygiène ? La recherche révèle un potentiel de marché considérable pour la microfinance dans le domaine de l’eau et de l’assainissement. Reste à savoir dans quelle mesure ce potentiel peut se transformer en une opportunité commerciale durable pour les IMF.

Intégration et interopérabilité des services financiers – Une solution pour les pauvres, un atout pour les banques et l’État

MSC a réalisé une étude sur le besoin d’intégration et d’interopérabilité des services financiers pour les pauvres. Son objectif était de mieux comprendre les attentes des populations pauvres des zones urbaines et rurales, d’évaluer les opportunités commerciales pour les banques et les exploitants de réseaux de correspondants bancaires, de mettre en lumière les avantages de ce canal pour l’État, et enfin de cerner les enjeux du côté de l’offre. Cet article présente les principales conclusions et recommandations du rapport présenté dans le cadre de cette étude.