Étude des fintechs pour concevoir un laboratoire de l’inclusion financière

 Anil GuptaCharvi GandotraMeenal MalikMohit Saini and Shweta Menon, août 2018

Ces dernières années, l’Inde a connu un développement rapide et à grande échelle d’outils technologiques qui offrent des services à l’ensemble de la population. La présente étude a été réalisée pour permettre aux parties prenantes intéressées par les services financiers fondés sur la technologie de mieux comprendre les besoins financiers des communautés défavorisées, leurs compétences technologiques et l’écosystème d’assistance aux fintechs en Inde. Cette démarche a pour but d’orienter des interventions visant à améliorer l’accès et l’usage de produits et services financiers adaptés afin de parvenir à une véritable inclusion des communautés défavorisées.

La plupart des fintechs visent une clientèle aisée qui a l’habitude de la technologie, ce qui laisse à l’écart plus de 80 % du marché RFI potentiel (320 millions de personnes). Bien que les segments RFI représentent un potentiel inexploité pour les différentes parties prenantes (fintechs, investisseurs, bailleurs de fonds et acteurs existants), il existe d’importants décalages entre fintechs et investisseurs et entre fintechs et acteurs existants.

MSC propose de mettre en place un « laboratoire de l’inclusion financière » pour apporter des conseils personnalisés, un soutien catalytique et des services sur mesure aux start-ups naissantes du secteur des fintechs en Inde.