Accélérateur de réseaux d’agents : Rapport pays – Sénégal 2015

Le programme Accélérateur de réseaux d’agents (Agent Network Accelerator – ANA) identifie les facteurs responsables du succès ou de l’échec de réseaux d’agents à travers le monde. La recherche effectuée dans le cadre du programme au Sénégal porte sur les facteurs opérationnels déterminants pour la bonne gestion d’un réseau d’agents, en particulier : la structure du réseau ; la qualité du service ; le contrôle et la conformité ; l’efficacité opérationnelle du réseau ; et la rentabilité de l’agent.

Étude des fintechs pour concevoir un laboratoire de l’inclusion financière

Ces dernières années, l’Inde a connu un développement rapide et à grande échelle d’outils technologiques qui offrent des services à l’ensemble de la population. La présente étude a été réalisée pour permettre aux parties prenantes intéressées par les services financiers fondés sur la technologie de mieux comprendre les besoins financiers des communautés défavorisées, leurs compétences technologiques et l’écosystème d’assistance aux fintechs en Inde. Cette démarche a pour but d’orienter des interventions visant à améliorer l’accès et l’usage de produits et services financiers adaptés afin de parvenir à une véritable inclusion des communautés défavorisées.

Respecter l’engagement en faveur de l’égalité entre hommes et femmes

Les spécialistes marketing d’un nombre croissant de secteurs ont fait des efforts considérables pour créer des marchés de consommation segmentés en fonction du sexe, qu’il s’agisse des produits d’hygiène, des deux-roues ou des forfaits de vacances. Pourtant, dans leur grande majorité, les prestataires de services financiers continuent d’ignorer les besoins spécifiques des femmes. À l’heure actuelle, il n’existe dans le monde qu’un nombre limité de produits financiers conçus spécialement pour la clientèle féminine. Quelles sont les lacunes de la conception de produits financiers destinés aux femmes pauvres ? Comment concevoir des produits financiers pour les femmes pauvres ?

Du lancement à l’accélération de la finance digitale : les leçons du marché béninois

Le marché de la finance digitale au Bénin est en phase d’accélération. Les deux principaux opérateurs de téléphonie mobile, MTN et Moov, ont ouvert la voie en s’appuyant sur leur base clientèle et leur réseau de distribution de rechargement téléphonique étendus pour passer rapidement à l’échelle. Ces derniers ont capitalisé sur la réputation de leur marque auprès des clients pour communiquer sur leurs services financiers digitaux. Pour autant, cette notoriété forte ne se traduit pas forcément en acquisition de clients et utilisation des produits digitaux. Il serait judicieux pour les fournisseurs béninois de prendre du recul et s’assurer qu’ils ont mis en place des fondations solides en mesure de maintenir leurs efforts de croissance.

Quels enjeux pour le modèle de réseau non-exclusif au Sénégal ?

Warimako ! – expression wolof qui signifie « Envoie-moi de l’argent » en français – fait désormais partie du vocabulaire courant au Sénégal. Au niveau des points de vente au Sénégal, les agents non seulement distribuent les services de Wari, mais également ceux de Joni Joni, Orange et Tigo.. Des services concurrents proposés sur un réseau de distribution majoritairement non-exclusif (66% des agents sont non-exclusifs) démontrent la diversité des acteurs de ce marché en pleine expansion. Quels sont les facteurs clés de succès et les défis du modèle de réseau d’agents non-exclusif au Sénégal ?

Les réseaux d’agents performants

Cette publication présente le système Helix d’analyse de la performance d’un réseau d’agent : une approche flexible, qui permet aux gestionnaires de réseaux comme aux chercheurs de mesurer les six dimensions du succès des réseaux d’agents de manière à pouvoir comparer équitablement des services similaires.