Covid-19 : Répondre à l’autre pandémie

Une crise est une grande opportunité, surtout pour la recherche. Dites cela à Agnès qui fabriquait des babioles pour les touristes dans une région reculée du Kenya. Elle sait qu’ils ne viendront pas, ni maintenant ni dans un avenir proche.
Nous dédions ce site web à Agnès et toutes les femmes qui, comme elle, bravent «l’autre pandémie».

Sur ce site, nous ne relayons pas de simples clichés d’histoires de pauvreté. Ici on veut présenter l’impact économique de la crise et la douleur financière qu’elle a laissé dans son sillage. Nous saluons les femmes qui ont de faibles revenus et qui sont plongées dans une fosse sans fond.

Même si nous sommes témoins de la situation actuelle, nous sommes sûrs d’une chose : les plus vulnérables vont rebondir. Cela ne sera pas grâce aux subventions ou aux faibles allocations, mais grâce à leur énergie et leur travail.

Nous dédions ce site web à Agnès et aux nombreuses femmes défavorisées du monde entier. Elles nous ont tellement appris et continuent d’être pour nous, une source d’apprentissage et d’inspiration sans fin.

Chez MSC, nous sommes particulièrement bien placés pour répondre à la crise. Nous relayons les points de vues et opinions des communautés défavorisées avec lesquels nous interagissons au quotidien, auprès des décideurs politiques et des prestataires de services financiers.

Les témoignages des personnes comme Agnès sont essentielles pour optimiser les réponses à la pandémie sanitaire et économique qui déferle sur le monde en développement.

Dernières ressources

COVID-19 : Quel est l’effet de la distanciation sur le transfert d’argent ?

Quand en décembre 2019, l’épidémie du nouveau coronavirus apparaissait en Chine, personne n’imaginait qu’en mars 2020, le monde et les activités économiques seraient à l’arrêt. Les mesures prises pour lutter contre cette épidémie devenue pandémie ont sonné l’arrêt de certaines activités. Dans la longue liste des fermetures, les points de transfert d’argent prennent une place de choix et constituent un handicap pour les populations habituées à faire des opérations de cash-à-cash. Ces mesures bouleversent les habitudes et laissent les migrants ou leur famille sans repère. Comment le digital apporte-t-il des alternatives intéressantes, et constitue-t-il une opportunité de partenariats entre les services de transfert d’argent, les gouvernements et les FinTechs du secteur ?

En savoir plus

Micro et petites entreprises : la pandémie va-t-elle sonner le glas de leurs activités ?

MSC a lancé un projet de recherche en trois étapes dans huit pays d’Asie et d’Afrique afin de comprendre la nature et l’étendue de l’impact de la pandémie de COVID-19 sur les micro et petites entreprises. Cette recherche permettra de recueillir des données pour orienter les décideurs politiques dans la conception d’un soutien à court, moyen et long terme pour ces micro et petites entreprises. Elle fournira également aux institutions financières ciblant les MPE et à leurs investisseurs des informations utiles pour repenser les stratégies commerciales afin de mieux répondre à l’évolution des besoins de ces entreprises. Les premiers résultats de nos recherches fournissent des indications importantes que les décideurs politiques et les autres parties prenantes devraient prendre en compte dans la préparation du rétablissement et de la relance.

En savoir plus

Crise du COVID-19: impactés mais pro-actifs, les jeunes contre-attaquent par l’innovation

Selon l’OIT, la baisse du temps de travail au deuxième trimestre 2020 devrait être nettement pire que prévu. Les estimations de l’OIT révèlent qu’à l’échelle mondiale, le premier mois de la crise a abouti à une baisse des revenus des travailleurs informels de 60 pour cent. La baisse attendue en Afrique est la plus forte, 81 pour cent. En effet, la croissance Africaine est fortement ralentie, particulièrement dans l’Union Economique et Monétaire de l’Afrique de l’Ouest (UEMOA), zone dynamique de la région. La demande extérieure est en berne, les chaînes d’approvisionnement sous tension, et les productions nationales ralenties. En autre conséquences, la lutte contre l’employabilité s’annonce longue et difficile.

En savoir plus